Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Lettre du SNUipp-FSU 38 - 30 septembre 2019

lundi 30 septembre 2019

Pour que sa mort ne soit pas vaine... Christine Renon, directrice d’école de Pantin s’est donnée la mort dans son école le 21 septembre dernier. Avant d’accomplir ce geste ultime, elle a laissé une lettre où elle fait part de sa souffrance au travail. Vous trouverez ici l’affiche hommage pour exprimer votre soutien.

Pour que sa mort ne soit pas vaine...

Si vous n’en avez pas connaissance, lisez sa lettre, publiée dans le café pédagogique

Lien vers l’article du SNUipp national : Rendre à Christine Renon l’hommage qu’elle mérite et garder raison dans l’hommage à Jacques Chirac demandé lundi dans les écoles.

Quel écho pour nous toutes et tous !

Nous nous associons à la douleur de sa famille, de ses ami.es, de ses collègues.

Vincent de Gaulejac, spécialiste de la souffrance et du mal-être au travail, s’est exprimé ainsi sur France Culture :

« Ce drame illustre la souffrance que vivent de nombreux agents des institutions publiques que ce soit dans l’éducation, à l’hôpital, dans la police, dans le travail social. […]

Les réformes successives qui y sont mises en œuvre, cette réorganisation permanente, pèsent de plus en plus sur les agents et même sur leur hiérarchie. Ces nouvelles formes de gestion - qui sont nées avec le développement du New Public Management, de la Corporate Gouvernance - produisent deux effets : premièrement, les agents ont l’impression que ces réformes les empêchent de travailler. Deuxièmement, s’ils se sont investis dans l’éducation, dans la santé ou dans le travail social, c’est parce qu’ils croyaient aux missions de l’institution : une bonne pédagogie, prendre soin des malades, etc. Faire bien son travail c’était correspondre aux valeurs de l’institution. Mais à présent, l’organisation, tous ces nouveaux outils de gestion présentés comme devant améliorer les choses en fait les mettent en difficulté, non seulement les empêchent de travailler, mais leur font perdre le sens du travail et les valeurs qu’ils avaient mis au centre de leur choix professionnel. »

Pour lire l’intégralité de l’interview

Notre institution doit entendre combien notre métier peut être épuisant. Les injonctions exponentielles et contradictoires, les difficultés d’exercice, la surcharge de travail, un mouvement du personnel injuste et incompréhensible sont autant de facteurs qui participent de notre mal-être. Nous recevons au quotidien de nombreux témoignages de collègues désemparé.es. L’administration doit enfin prendre en compte les réelles souffrances liées à l’organisation du travail.

Le jeudi 3 octobre, jour du CHSCT départemental extraordinaire et des obsèques de notre collègue, le SNUipp-FSU 93 appelle à la grève.

Nous avons pris contact avec les autres organisations syndicales de notre département pour définir une ou des actions communes.

En attente d’une réponse, nous vous invitons à apposer, en solidarité, l’affiche ci-dessous à l’entrée de votre école et à l’envoyer à la DSDEN massivement le 3 octobre.

Word - 59 ko

opendocument text - 55.6 ko

Nous vous tiendrons informés des suites données, y compris nationales.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

JPEG - 118.6 ko

SNUipp-FSU Isère - 32 avenue de l’Europe - 38030 Grenoble CEDEX 2 Tel : 04 76 40 14 07 - mail : snu38@snuipp.fr

- Permanences téléphoniques du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h.
- Si vous souhaitez nous rencontrer directement, merci de nous appeler avant.

A bientôt !

L’équipe départementale du SNUipp-FSU 38

PNG - 207.2 ko