Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualités 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

11 mai : Rentrée à haut risque, le Snuipp-FSU fait le point.

mardi 5 mai 2020

Vous êtes très nombreux-ses à nous avoir témoigner vos inquiétudes concernant la reprise le 11 mai. Nous nous sommes concertés, les membres du bureau du Snuipp-FSU 38, le lundi 4 mai pour faire le point à ce jour concernant notre position et pour vous donner les dernières informations dont nous disposons.

Cher.es collègues,

La réouverture des écoles décrétée pour le 11 mai soulève une avalanche de questions d’une complexité croissante et porteuses d’enjeux cruciaux. 

Alors que nous avons pleuré en septembre la mort de Christine Renon, victime des injonctions innombrables et contradictoires d’une institution dirigée par un ministre sans cesse contredit par les événements, il est hors de question de se précipiter et d’encourir des risques supplémentaires. Ce n’est pas nous qui avons décidé de reprendre le 11 mai, contre l’avis du conseil scientifique. Mais c’est nous qui avons tenu la baraque à l’Éducation Nationale, comme les soignants à l’hôpital ou les personnels dans la distribution alimentaire !

Les organisations syndicales doivent s’entretenir avec la DASEN de l’Isère ce mardi 5 mai. Un CHSCT Académique se tient mercredi 6, le CHSCT Départemental jeudi 7. Nous ferons part de toutes les remontées que vous nous avez transmises, porteuses des immenses difficultés que posent cette reprise (quelques exemples en fin de message). De la même manière, les autres partenaires de l’école (municipalités, associations de parents d’élèves, etc) vont nourrir les réflexions. Déjà, des villes de l’Ile de France refusent d’ouvrir, idem à Nantes. Plus près, c’est Grenoble qui n’ouvrira que jeudi 14 et potentiellement deux semaines après pour les maternelles... 

C’est au plus près des fonctionnements des collectifs de travail, en conseil des maîtres, en conseils d’école que doivent se décider, dans le cadre national du protocole de sécurité qui n’exclut pas le risque sanitaire, les modalités de cette reprise. Dans les cas où elle s’avérerait possible, elle se doit d’être progressive, raisonnée, et la moins inégalitaire possible pour les élèves, mais aussi entre territoires. Quand le protocole ne peut pas être respecté, les écoles ne doivent pas ouvrir. Soyons bien conscients que notre responsabilité pénale peut être mise en jeu si nous ne parvenons pas à tenir ou faire respecter des consignes intenables. 

L’enjeu immédiat est la sécurité sanitaire dans la période qui nous sépare des grandes vacances. Il est impératif de prendre en compte les besoins d’un retour à l’école le moins anxiogène possible et donc de prendre le temps nécessaire pour cela. Enfin, gardons bien en tête que ce qui sera mis en place imprégnera fortement les conditions de la rentrée de septembre prochain.

La période a clairement révélé à quel point c’est nous, enseignant.es des écoles, qui assurons l’essence du service public d’éducation. C’est à nous d’imposer les conditions de cette reprise pour ne pas subir tout et son contraire ! 

Le SNUipp-FSU national prépare une note juridique sur les droits d’alerte et de retrait que nous transmettrons au plus tôt sur notre site. Lire aussi le communiqué de presse intersyndical :

https://www.snuipp.fr/actualites/po...

Il lance une pétition ici :

https://deconfinement-des-ecoles-de...

et a déposé un préavis de grève pour couvrir les personnels en cas d’absence le 11 mai, s’il s’avérait que les multiples alertes préalables n’auraient pas été suivies d’effets. 

L’équipe du SNUipp-FSU 38 se mobilise sur ce sujet (tout en répondant aux nombreux collègues participant au mouvement qui nous sollicitent, tout en reprenant la classe aussi). Nous tentons de vous tenir informé.es au mieux, notamment grâce à notre site internet que nous vous invitons à consulter très régulièrement. 

Notre force ne vient que du nombre, imposer le point de vue des enseignants du terrain passe par la syndicalisation.

Le bureau du SNUipp-FSU 38 

Quelques exemples de points de questionnement que nous relaierons :

- Personnels à risque ou en contact avec des proches à risque : comment continuer le travail à distance ?

- Comment faire quand nous n’avons pas de mode de garde de nos propres enfants ou quand on ne veut pas les exposer ?

- Une seule journée de pré-rentrée insuffisante pour accueillir les élèves le lendemain.

- Comment convoquer un conseil d’école extraordinaire ?

- Que faire en cas de manquement au protocole sanitaire ?

- AESH s’occupant d’élèves en besoin de contact physique, quel retour à l’école ?

- Comment concilier plan Vigipirate et protocole sanitaire ?

- Quel temps de décharge supplémentaire pour les directrices et directeurs ?

- Quelles recommandations pour les personnels exerçant dans plusieurs écoles ou les TR ?

- Comment tenir ne serait-ce qu’une réunion de pré-rentrée dans les écoles à plus de 10 personnels ? Quid des conseils d’écoles ?

- Comment limiter la pression de certains IEN quand d’autres font confiance ?

- Qui prend la décision de fermeture d’une école en cas de non respect du protocole ?

- Comment déterminer les élèves "prioritaires " ? Etc, etc.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

PNG - 184.9 ko

SNUipp-FSU Isère - 32 avenue de l’Europe - 38030 Grenoble CEDEX 2 Tel : 04 76 40 14 07 - mail : snu38@snuipp.fr

- Permanences téléphoniques du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h.
- Si vous souhaitez nous rencontrer directement, merci de nous appeler avant.

A bientôt !

L’équipe départementale du SNUipp-FSU 38

PNG - 57.2 ko