Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carrière 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail envoyer par mail suivre la vie du site syndiquer le forum

Profession enseignante, en attente de reconnaissance

samedi 22 octobre 2022

Après seulement quelques jours la pétition « 300€/net par mois pour toutes et tous » initiée par le SNUipp-FSU a atteint plus de 31 000 signatures, c’est dire si les PE sont sensibles et en attente de cette nécessaire revalorisation. Depuis plusieurs mois, le SNUipp avec la FSU, par de multiples grèves et mobilisations, se bat contre le déclassement salarial qui n’a que trop duré.

Pétition 300€ tout de suite !

Cette semaine, les résultats de deux enquêtes du ministère (DEPP) montrent à la fois l’épuisement des personnels de l’éducation nationale mais aussi un temps de travail hors norme : les PE travaillent en moyenne 43h par semaine. A titre de comparaison, c’est trois heures et demie de plus que pour les autres cadres A de la Fonction publique. À cela, s’ajoutent les jours travaillés pendant les vacances, soit en moyenne 34 jours pour les PE sur la totalité des vacances. Des chiffres qui confortent ce que le SNUipp-FSU porte au ministère depuis des années.

Le baromètre du bien-être au travail des personnels, également présenté par la DEPP cette semaine, montre que 55% des personnels attribuent la note de 3,4 /10 au taux de satisfaction du niveau de rémunération. Pour 57% d’entre eux, le pouvoir d’achat est l’un des domaines à améliorer prioritairement pour l’exercice du métier.

Cette enquête montre également un niveau d’épuisement sans précédent des PE puisque seulement 6/10 sont satisfaits de leur travail, ce qui est inférieur à la moyenne des Français. Cet épuisement est réellement ressenti sur le terrain et visible dans les CHSCT où les personnels élus du SNUipp-FSU sont confrontés à des remontées de fiches santé et sécurité au travail de plus en plus conséquentes.

Ces résultats déconstruisent les raccourcis, souvent trop rapides, sur le métier enseignant. Dans ces conditions, comment imaginer confier des missions supplémentaires aux PE en échange de rémunération supplémentaire comme l’a proposé le ministre, Pap Ndiaye, lors d’une récente interview où il évoquait la surveillance de la pause méridienne. Aucun travail supplémentaire ne pourra être demandé aux enseignantes et enseignants. Il est urgent de reconnaître et de rémunérer les missions déjà effectuées à leur juste valeur.

Ces enquêtes de la DEPP confirment pleinement celle réalisée par le SNUipp-FSU avec Harris Interactive il y a six mois. A l’heure où l’attractivité des métiers de l’enseignement est un véritable problème pour le pays, il est urgent de prendre les bonnes décisions et d’investir dans l’éducation

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

PNG - 184.9 ko

SNUipp-FSU Isère - 32 avenue de l’Europe - 38030 Grenoble CEDEX 2 Tel : 04 76 40 14 07 - mail : snu38@snuipp.fr

- Permanences téléphoniques du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h.
- Si vous souhaitez nous rencontrer directement, merci de nous appeler avant.

A bientôt !

L’équipe départementale du SNUipp-FSU 38

PNG - 29.4 ko